Je crée ma société : combien va coûter la première année ?

Vous vous apprêtez à créer votre société ou vous venez de le faire, et vous vous interrogez sur la nature des charges à payer la première année ? Vous souhaitez savoir quels vont être les premiers coûts pour votre société ? Voici un éventail des principales dépenses à prévoir !

Les frais d’immatriculation de la société

Lors de la constitution de votre société, vous aurez à vous acquitter de certaines sommes obligatoires. Ce sera notamment le cas :

  • Des frais de greffe ;
  • Des frais d’annonce légale (le prix étant variable selon la forme de la société et le département) ;
  • Du dépôt du capital social ;
  • Du stage de préparation à l’installation (SPI), obligatoire pour les activités artisanales.

La protection de votre nom auprès de l’INPI

De manière facultative, il vous est possible d’effectuer des opérations de protection de votre dénomination sociale auprès de l’INPI. Comptez au minimum 250€.

En savoir plus avec notre fiche conseil dédiée.

Les frais de gestion

Le recours à un expert-comptable

Le recours à un expert-comptable n’est pas obligatoire. Cependant, il est fortement recommandé de faire appel aux services de ce professionnel. En effet, la tenue d’une comptabilité ne s’improvise pas et toute erreur dans les déclarations et dans la publication des comptes pourrait coûter cher à votre entreprise ; sans parler du temps nécessaire pour réaliser cette tenue.

Salaires et charges sociales

Si vous êtes travailleur non salarié (gérant majoritaire de SARL et EURL) : comptez environ 45% de votre rémunération avec un minimum d’environ 1 000 € par an (chiffres 2017) (vous êtes exonérés si vous bénéficiez de l’ACCRE).

Si vous êtes au Régime Général (président de SAS par exemple), à rémunération égale, le taux de charge sera plus élevé qu’au RSI (quasiment le double), comptez cette fois environ 85% de votre salaire net. Ici, en revanche, la cotisation n’est pas toujours due : pas de salaire = pas de charges sociales.

L’assurance

Il est impératif que votre société soit assurée dès son premier jour d’existence. Attention, en fonction de votre domaine d’activité, plusieurs assurances risquent être nécessaires (par exemple, l’assurance décennale pour le bâtiment).

Les incontournables

La TVA

Il s’agit d’un impôt indirect qui est dû sur l’ensemble des prestations de services mais également sur la vente de biens. La TVA n’est pas à proprement parlé une charge dans la mesure où elle est liée à une vente.

La CFE

Il s’agit d’un impôt local. Cet impôt est dû pour chaque établissement détenu par l’entreprise. Le calcul est le suivant : surface occupée par l’entreprise x taux de la CFE déterminée par chaque commune x valeur locative des biens.

L’imposition sur les sociétés

Calculé sur les bénéfices réalisés par la société, si cette dernière est assujettie à l’IS, les taux applicables sont les suivants si l’entreprise répond aux critères d’une PME (CA < 7,63 M €) :

  • Jusqu’à 38.120€ : 15% (taux réduit, si votre capital social est libéré à 100% entre autres)
  • Entre 38.120€ et 75.000€ : 28%
  • Au-delà : 33%1/3