Epargne salariale : dirigeants, vous avez tout à y gagner !

Le 20 septembre 2016 dernier ont eu lieu Les rencontres pour l’épargne salariale, organisées par l’association Fondact. Cet évènement a remis en lumière les dispositifs d’épargne salariale ou d’actionnariat salarié. Et si ces types de dispositifs sont indéniablement un atout pour attirer et fidéliser ses salariés, ils sont également très avantageux pour le dirigeant d’entreprise.

Mais tout d’abord, qu’est-ce que c’est l’épargne salariale ?

L’épargne salariale regroupe des dispositifs assez variés, tel que l’intéressement, la participation ou les plans d’épargne salariale (PEE et Perco).

Pour le dirigeant, qu’il soit affilié au régime des salariés ou à celui des non-salariés, l’épargne salariale lui permet de se constituer un capital différé à moyen ou long terme avec les plans d’épargne salariale qui vont être alimentés par des flux financiers versés par le dirigeant (intéressement, participation, etc.) ou par l’entreprise (abondement).

Un dispositif qui n’est pas seulement réservé aux grandes entreprises

Toutefois, pour Laurent Permasse, directeur commercial réseau Banques Populaires chez Natixis Interépargne« l’épargne salariale est méconnue des dirigeants de petites ou très petites entreprises. Il s’agit pourtant d’un dispositif qui leur permet, à titre personnel, de se constituer un capital ou un complément de revenus pour la retraite dans des conditions fiscales exceptionnelles ». En effet, bien qu’étant de plus en plus utilisée par les entreprises, notamment grâce aux assouplissements apportés par la loi Macron, l’épargne salariale reste encore sous-estimée dans les petites et très petites entreprises (TPE-PME).

Pourtant, il s’agit de dispositifs très intéressants pour le dirigeant de petite entreprise, et ce quelle que soit la forme juridique pourvue qu’elle emploie un salarié (autre que le chef d’entreprise) et 250 salariés au plus.

De nombreux avantages pour le dirigeant

Outre l’atout indéniable pour recruter, motiver et fidéliser ses salariés, l’épargne salariale au sein d’une entreprise ne profite pas seulement aux salariés ! Elle peut également être pour le dirigeant une façon d’optimiser sa rémunération dans le cadre de sa stratégie patrimoniale. En effet, le chef d’entreprise peut lui aussi recevoir des primes d’intéressement et de participation, des abondements versés par l’entreprise, sans payer d’impôts supplémentaires.

Pour le chef d’entreprise, l’épargne salariale va présenter les avantages de pouvoir compléter sa rémunération et de réduire les charges et impôts. En effet, ce revenu complémentaire bénéficie d’une fiscalité allégée. C’est notamment la loi Macron, qui depuis le 1er janvier 2016 a apporté de nombreux assouplissements permettant d’impulser une nouvelle dynamique à l’épargne salariale pour les TPE-PME. Cette loi a, par exemple, supprimé la cotisation Urssaf de 8,2% pour les sommes excédant les plafonds.

Enfin notez que d’autres dispositifs peuvent permettre à l’entrepreneur de se constituer un capital différé avec des conditions fiscales intéressantes. C’est notamment le cas des contrats retraite Madelin, des contrats de retraite supplémentaire tel que le PERP, etc.

Parce que chaque situation est différente, la seule façon de garantir les meilleures optimisations et la pertinence de ces mesures est de faire appel à un expert-comptable pour vous accompagner.

Vous souhaitez en savoir davantage sur l’intéressement ? La participation ? Les plans d’épargne et contrats retraite en vue d’optimiser votre rémunération ?

Consultez nos fiches conseils !