Être indépendant et encadré : est-ce incompatible ?

Tout entrepreneur expérimenté sait à quel point l'accompagnement peut jouer un rôle moteur dans la réussite d'un projet. Pourtant, beaucoup rechignent encore à demander de l'aide par crainte de perdre leur indépendance. La société Cadres en Mission accompagne des consultants en portage salarial depuis 1999. Elle nous explique en quoi entreprendre et être accompagné ne sont nullement incompatibles.

Les structures qui accompagnent les travailleurs indépendants

Certaines structures sont spécifiquement conçues pour accompagner les entrepreneurs. Elles permettent de faire éclore les projets innovants ou offrent un second souffle à de jeunes entreprises en recherche de stabilité financière ou de croissance.

L'INCUBATEUR D'ENTREPRISES

Comme son nom le laisse entendre, l'incubateur s'adresse aux entrepreneurs dont le projet est encore en phase de gestation ou vient à peine de voir le jour.

Ce type d'organisme, de nature privée ou publique, propose un certain nombre de services visant à accompagner l'entrepreneur dans la réussite de son entreprise. Il fournit notamment des moyens logistiques concrets et dispense des conseils adaptés à chaque type de projet.

LA PÉPINIÈRE D'ENTREPRISES

Assez proche de l'incubateur dans les grandes lignes, le principe de la pépinière est né au cours des années 1980. Contrairement à l'incubateur, cette structure d'accompagnement s'adresse à une typologie assez large d'entreprises, bien qu'il existe néanmoins des pépinières spécialisées dans certains secteurs précis.

Les entrepreneurs qui parviennent à s'y faire une place y profitent de locaux aménagés, de formations, d'un soutien financier et d'un accès privilégié à un réseau.

L'ACCÉLÉRATEUR DE STARTUPS

Organisme privé, l'accélérateur de startups s'adresse quant à lui uniquement aux sociétés innovantes à fort potentiel de croissance. Le programme suivi par les entrepreneurs est court et intensif, leur permettant de trouver un modèle économique viable, de faire appel à des investisseurs et d'accroitre leurs connaissances techniques afin de se développer rapidement.

Les structures qui conjuguent le salariat et l'indépendance

Contrairement aux structures évoquées précédemment, le portage salarial ainsi que la coopérative d'activité et d'emploi permettent au professionnel indépendant de conserver son statut de salarié, et donc les avantages qui y sont liés.

LA COOPÉRATIVE D'ACTIVITÉ ET D'EMPLOI

Permettant de tester une activité tout en bénéficiant d'un cadre sécurisé, les coopératives d'activité et d'emploi (CAE) reposent sur un principe de coopération entre entrepreneurs. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien si ces structures adoptent toutes la forme juridique de la Société Coopérative et Participative (SCOP).

Petite particularité : le professionnel employé par la CAE bénéficie du statut évocateur d'entrepreneur-salarié. Mais ce n'est pas tout puisqu'il devient également associé de la CAE. Cela l'oblige donc à s'impliquer personnellement dans la gestion de la coopérative, même si ses formalités administratives et comptables sont prises en charge par la CAE.

LE PORTAGE SALARIAL

Initié à la fin des années 1980, le principe du portage salarial permet à des professionnels à la fois autonomes et détenteurs d'un certain niveau d'expertise dans leur domaine de profiter des mêmes avantages sociaux que les salariés classiques et d'un accompagnement complet (conseils juridiques, formations, mise en réseau, prise en charge des formalités...).

Contrairement à la CAE qui accueille un grand nombre de profils différents, le portage salarial s'adresse uniquement aux professions intellectuelles. Par ailleurs, les salariés portés ne sont pas associés et peuvent donc se focaliser exclusivement sur le développement de leur activité.


A propos de l’auteur


cadres en mission auteur


Cadres en Mission - Portage salarial
https://www.cadresenmission.com/