La capacité d’autofinancement : définition et calcul

21 novembre 2019

Note moyenne : 5/5 (2 vote(s))

Indispensable à une entreprise, la capacité d’autofinancement (caf) est un indicateur précieux sur la santé financière d’une entreprise. Définition et méthode de calcul de la caf.

La capacité d’autofinancement (CAF) : definition

Pour se financer, une entreprise peut avoir recours à des capitaux extérieurs ou à ses propres capitaux. Dans ce dernier cas, on parle d’autofinancement.

La capacité d’autofinancement (CAF) est l’aptitude d’une entreprise à générer des ressources internes afin d’assurer le financement de ses besoins d’exploitation et de développement par elle-même.

À quoi sert la capacité d’autofinancement ?

La capacité d’autofinancement a donc pour objectif de répondre aux différents besoins de financement de l’entreprise. Par exemple : de renforcer son fonds de roulement, de verser des dividendes, de rembourser des crédits ou encore d’investir, sans avoir recours à des capitaux extérieurs.

Pour un chef d’entreprise, connaître la capacité d’autofinancement de son entreprise permet de déterminer le potentiel flux de trésorerie généré et disponible dans le cadre de son activité. Cela servira également à calculer certains ratios très utiles au pilotage de son activité tels que la capacité d’endettement ou son taux de rentabilité par exemple.

Comment calculer la capacité d’autofinancement ?

La capacité d’autofinancement correspond à la différence entre les produits encaissables et les charges décaissables. Seuls les éléments générant une entrée ou une sortie de trésorerie sont pris en compte. Ainsi, la formule utilisée est la suivante : calcul CAF= produits encaissables – charges décaissables

Il existe deux méthodes de calcul de la CAF pour parvenir à ce résultat :

S’autofinancer ou emprunter ?

Une bonne capacité d’autofinancement vous permettra de gagner en indépendance financière. En outre elle permet de bénéficier de plus de souplesse dans vos financements et investissements. Si vous avez une CAF insuffisante, il sera nécessaire de trouver soit d’autres sources de financement, soit des solutions pour augmenter sa CAF.

Attention, toutefois, un autofinancement à 100% n’est pas pour autant le meilleur choix à faire ! En règle générale, il est conseillé de s’autofinancer sur le court terme et d’emprunter sur le long terme. Dans tous les cas, faites appel à un expert-comptable pour être conseillé sur l’arbitrage le plus adéquat  à faire et les différentes solutions qui s’offrent à vous.

Votre expert-comptable est là pour accompagner dans le suivi et l’analyse de vos indicateurs financiers.

Le conseil de Mathieu

« Il est primordial de maîtriser cette notion pour un chef d’entreprise car la CAF est probablement l’indicateur financier le plus important pour une entreprise, encore plus que le résultat net. »

Mathieu Chauveau, Expert-comptable
Le conseil de Mathieu, Expert-Comptable
Cet article vous a plu ?
Note moyenne : 5/5 (2 vote(s))

Sur le même sujet

comptabilite en ligne 10
La valeur ajoutée : définition et calcul

La valeur ajoutée (va) est un indicateur clé pour une entreprise. Cette notion lui permet d’apprécier la richesse qu’elle créée.

comptabilite en ligne 7
Coût de revient : définition et calcul

Le coût de revient d’un produit est un élément fondamental pour bien gérer son entreprise. Le point pour tout comprendre

comptabilite en ligne 4
Charges fixes/charges variables : comprendre les charges d’une entreprise

Une charge est un coût supporté par l’entreprise dans le cadre de son activité. Elle peut être fixe ou variable.