SCI à capital variable : quel intérêt ?

22 novembre 2019

Une société civile immobilière (SCI) a pour objectif de permettre la gestion de biens immobiliers à plusieurs. Aujourd’hui, il s’agit d’un outil patrimonial couramment utilisé. Mais qu’en est-il de la SCI à capital variable ? Quels sont ses avantages par rapport à une sci à capital fixe ? Portrait.

SCI à capital variable : définition

Lors de la création d’une SCI, vous pouvez choisir de la créer à capital fixe ou à capital variable. Vous l’aurez compris, la différence se situe au niveau du capital social.

Dans une société, le capital variable se caractérise par les montants minimum et maximum entre lesquels le capital peut varier sans avoir à réaliser de modification statutaire. Ainsi, si vous décidez de créer une SCI à capital variable, vous devrez définir une fourchette de variation autour de votre capital de base.

Comment modifier le capital d’une SCI ?

Dans une SCI « classique », à chaque fois qu’une opération est effectuée sur le capital de la société, un certain formalisme doit être respecté. Ainsi, il est nécessaire de :

  • Convoquer une assemblée générale ;
  • Avoir l’accord de l’ensemble des associés ;
  • Rédiger le procès-verbal de l’assemblée générale ;
  • Effectuer la modification des statuts, remplir un CERFA M2 et divers procès-verbaux (PV) ;
  • Supporter les frais afférents à l’opération (annonce légale, frais de greffe) ;
  • Faire enregistrer l’opération auprès du tribunal de commerce.

Dans le cas d’une SCI à capital variable, aucune formalité n’est à prévoir. Et ce tant que les opérations sur le capital ne dépassent pas les seuils (minimum et maximum) préalablement définis. Par exemple, si vous définissez un capital à 10.000€, vos statuts peuvent prévoir, par exemple, que le « plafond » de variation soit à 100.000€. Autrement dit, tant que les associés réaliseront des opérations comprises entre 10.000 € et 100.000€, aucune formalité ne sera à prévoir. En revanche, si le capital social vient à se situer en dessous des 10.000€ ou en dessus des 100.000€, alors des opérations de réduction ou d’augmentation de capital devront impérativement être réalisées.

L’anonymat des nouveaux associés d’une SCI à capital variable ?

Quand elles sont à capital variable, l’entrée ou la sortie d’un associé n’entraîne pas de modification statutaire. Dès lors, ces opérations rendent anonyme l’actionnariat de la SCI.

Dans l’hypothèse où vous seriez dans une SCI à capital fixe, et qu’un ou plusieurs nouveaux associés souhaiteraient rester anonymes, il vous faudrait alors procéder à la transformation d’une SCI classique à celle de capital variable.

La création, ou la modification, d’une SCI classique en SCI à capital variable peut être intéressant pour bénéficier des avantages d’une classique tout en permettant une flexibilité supplémentaire et une absence de formalisme.

Comment procéder pour un retrait d’associé ?

Pour une SCI à capital variable la démarche est plus simple que pour une SCI à capital fixe.  En outre, l’associé concerné n’a pas de réel besoin de l’accord des autres actionnaires s’il décide de se retirer.

De plus, un associé sortant peut également récupérer totalement ou partiellement ses apports. D’une manière générale, cette reprise d’apports s’effectue sous forme de paiement, et ce, selon les conditions prévues par les statuts.

L’associé ne peut recourir à ce droit de retrait qu’à la condition que son départ ne fait pas passer le montant du capital sous la barre du seuil plancher fixé par les statuts. Parallèlement, la majorité des associés peu exclure un associé de la SCI s’ils le souhaitent. Pour terminer, le droit de reprise doit être intégré dans les statuts et ne doit pas être considérablement diminué. Il n’empêche que l’associé sortant peut recevoir une somme inférieure à celle prévue dans les statuts en guise de contribution aux pertes.

La structure juridique d’une SCI est assez simplifiée mais demande une attention toute particulière vis-à-vis des associés engagés.

 

Votre expert-comptable en ligne Ça Compte Pour Moi vous accompagne tout au long de ce processus.

Cet article vous a plu ?
Note moyenne : 0/5 (0 vote(s))

Sur le même sujet

comptabilite en ligne 6
Quelles sont les différences entre EURL et EIRL ?

L’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) et l’entreprise individuelle à responsabilité

comptabilite en ligne 28
Quel statut juridique est le plus adapté à votre projet ?

Une bien vaste question… Surtout que le monde juridique a su développer quasiment autant de variables concernant les statuts qu’il existe de professions

SCI locaux entreprise Pretto
Acheter les locaux de votre entreprise via la création d’une SCI

Posséder des locaux est essentiel pour une entreprise. Cependant, cela peut également comporter de nombreux inconvénients : Si vous souhaitez revendre