Architecte : besoin d’un expert pour votre comptabilité ?

5 septembre 2018

Vous êtes architecte et vous avez besoin de connaitre vos obligations comptables, fiscales, sociales et juridiques ? Vous cherchez des informations concernant votre statut juridique, votre régime fiscal ou social ? Vous souhaitez connaître les spécificités de votre profession ? Chez Ça Compte Pour Moi, Expert-Comptable en ligne, on vous dit tout !

Statut juridique

En tant qu’architecte, vous avez plusieurs possibilités pour exercer votre activité :

  • Sous la forme d’une entreprise individuelle ;
  • Par l’intermédiaire d’une société commerciale, seul (EURL, SASU, etc.) ou à plusieurs (SARL, SAS, etc.) ;
  • d’une société d’exercice libérale ;
  • ou d’une société civile professionnelle. 

Régime fiscal

  • Si vous exercez en entreprise individuelle, vos revenus seront imposés au barème progressif de l’impôt sur le revenu en tant que Bénéfices Non Commerciaux.
  • Si vous exercez en société, votre rémunération sera imposée au barème progressif de l’impôt sur le revenu en tant que traitements et salaires, et le résultat de la société sera imposé à l’impôt sur les sociétés (au taux de 15% jusqu’à 38120 € de bénéfice et au taux de 33,33 % au-delà).
  • Les prestations d’architecture sont soumises à une TVA au taux normal de 20% sauf lorsque les travaux portent sur des locaux à usage d’habitation achevés depuis plus de deux ans (les clients doivent alors signer une attestation) auquel cas vous pouvez appliquer le taux à 10%.

Régime social

  • Vous êtes rattaché au RSI (Régime Social des Indépendants) pour l’assurance maladie/maternité, à l’URSSAF pour les allocations familiales et à la CIPAV (Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d’Assurance Vieillesse) pour vos cotisations retraites si vous êtes en entreprise individuelle ou si vous êtes gérant majoritaire d’une société. Vous pouvez souscrire à des complémentaires facultatives auprès de mutuelles ou de compagnies d’assurances privées, notamment à des contrats dits « Madelin » afin de bénéficier d’un avantage fiscal, à savoir la déduction de ces cotisations de votre résultat fiscal.
  • Si vous êtes gérant minoritaire ou dirigeant salarié, vous relevez de l’URSSAF pour l’assurance maladie/maternité et les allocations familiales et de l’AGIRC ou de l’ARRCO pour la retraite.

Vos obligations comptables, fiscales, sociales et juridiques

Si vous exercez en entreprise individuelle, vous êtes soumis aux règles du régime de la « déclaration contrôlée ». Cela vous oblige à avoir un compte bancaire spécifique à votre activité professionnelle permettant de tenir une comptabilité de trésorerie (recettes/dépenses) dans le but d’établir vos comptes annuels (bilan, compte de résultat) et votre liasse fiscale (formulaire 2035) pour ensuite reporter votre bénéfice sur votre déclaration d’impôt sur le revenu (formulaire 2042).

Si vous exercez en société, vous aurez également l’obligation d’établir des comptes annuels et une liasse fiscale (formulaire 2033 ou 2050 à 2059 selon le régime d’imposition) afin de déterminer le montant de l’impôt sur les sociétés. Vous devrez ici procéder à la tenue d’une assemblée générale ordinaire (permettant notamment l’approbation des comptes et l’affectation du résultat) ainsi qu’au dépôt des comptes annuels au greffe du tribunal de commerce.

Si vous employez des salariés, vous devrez établir des bulletins de salaire, déclarer et payer les cotisations sociales et établir un certain nombre de déclarations.

Spécificités de la profession d’architecte

Les architectes doivent être inscrits auprès de l’Ordre des Architectes pour pouvoir exercer leur activité.

Pourquoi choisir Ça Compte Pour Moi

Ça Compte Pour Moi est un cabinet d’expertise comptable, d’accompagnement et de conseil en ligne. Découvrez les 8 éléments clés qui font notre spécificité.

Architectes, découvrez les solutions qui vous correspondent et gagnez du temps sur votre comptabilité pour mieux vous consacrer à votre activité. Faites confiance à l’Expert-Comptable 100% en ligne.

Le conseil de Mathieu, expert-comptable

Si vous exercez en entreprise individuelle, il est vivement recommandé d’adhérer à une association de gestion agréée pour éviter une majoration de votre bénéfice de 25%. Pensez à bien faire signer l’attestation à vos clients ayant droit au taux réduit pour être couvert en cas de contrôle fiscal.

Mathieu Chauveau, Expert-comptable
Le conseil de Mathieu, Expert-Comptable
Cet article vous a plu ?
Note moyenne : 0/5 (0 vote(s))

Sur le même sujet

comptabilite en ligne 10
Comment ouvrir un snack ?

Comment créer un snack ? Quelle est la réglementation en la matière ? Est-il difficile d’ouvrir un snack ? Voici toutes les démarches à effectuer

comptabilite en ligne 27
Comment ouvrir un salon de coiffure ?

Vous souhaitez ouvrir un salon de coiffure ? Quel statut juridique adopter ? Quelle est la réglementation afférente à cette activité ? Une qualification

comptabilite en ligne 28
Commerçant : un expert-comptable pour votre entreprise

Vous êtes commerçant et vous avez besoin de connaitre vos obligations comptables, fiscales, sociales et juridiques ? Vous cherchez des informations