Compte de résultat prévisionnel : à quoi sert ce document financier ?
Logo CCPM
12 January 2021
Note moyenne 5/5 (1 vote(s))


 

Le compte de résultat – au même titre que le bilan et l’annexe – est une des composantes des comptes annuels de l’entreprise. Il comptabilise l’ensemble des charges et des produits du dernier exercice comptable, et permet de dégager des résultats et des soldes intermédiaires de gestion. Ces derniers permettent d’analyser l’activité d’une entreprise : marge commerciale, résultat d’exploitation, résultat exceptionnel, résultat net comptable, etc.

Bien que le compte de résultat soit un document obligatoire pour clôturer le dernier exercice comptable d’une entreprise, il peut également être utilisé dans une logique de prévision. Le chef d’entreprise dispose alors d’un document permettant de connaître les charges, produits et résultats prévus pour les futurs exercices comptables.

Compte de résultat prévisionnel : structure

Le compte de résultat prévisionnel est construit de la même façon qu’un compte de résultat classique. Il présente d’un côté les charges, et de l’autre les produits.

Les charges et produits sont classés par comptes, regroupés par catégories :

  • exploitation
  • financier
  • exceptionnel

La différence entre les produits et les charges permet de calculer des résultats intéressants en termes d’analyse et de gestion : excédent brut d’exploitation, résultat d’exploitation, résultat net avant impôts, marge brute, etc.

Le compte de résultat prévisionnel doit donc être construit selon la même structure qu’un compte de résultat classique. Il doit également être conçu en respectant les principes comptables (principes de prudence, permanence des méthodes, indépendance des exercices, etc.).

L’utilité du compte de résultat prévisionnel

Le compte de résultat prévisionnel intéresse beaucoup de monde :

  • le(s) dirigeant(s)
  • les actionnaires
  • le financier d’entreprise
  • les banques
  • les investisseurs

Dans un environnement de plus en plus turbulent, il est complexe de pouvoir se projeter au niveau des chiffres de son entreprise.

  • Quel sera le niveau de vos ventes sur les 3 prochaines années ?
  • Allez-vous maintenir – voire améliorer – vos marges ?

Le compte de résultat permet de se projeter.

Le plus souvent, il est construit autour de plusieurs scénarios, plus ou moins favorables aux résultats de l’entreprise. Par exemple :

  • Scénario 1 : prévisions pessimistes
  • Scénario 2 : prévisions dans la continuité logique
  • Scénario 3 : prévisions optimistes

Cette projection est utile au dirigeant en premier lieu, pour voir si l’entreprise peut atteindre ses objectifs fixés sur le moyen et long terme. Il sert également aux actionnaires, afin d’avoir une idée des résultats futurs. Et donc, du retour sur investissement potentiel.

Le financier d’entreprise (comptable, DAF,  RAF ou expert-comptable) se sert du compte de résultat prévisionnel pour aider le dirigeant à prendre les meilleures décisions de gestion. Il sait analyser, faire parler les chiffres et donner l’alerte si nécessaire.

Les banques demandent souvent le compte de résultat prévisionnel d’une entreprise dans le cadre d’une création ou d’un projet de développement. Elles analysent les résultats prévus, les comparent aux données sectorielles du marché et tirent des conclusions quant à la viabilité de l’entreprise. Ce document leur sert à valider – ou non – une demande de financement.

Au même titre que les banques, les investisseurs s’intéressent de près au compte de résultat prévisionnel, car il permet d’analyser les performances futures de l’entreprise. C’est un document essentiel, au même titre que le plan de trésorerie prévisionnel, pour savoir s’ils peuvent s’engager – et/ou maintenir leur engagement – dans le financement d’une entreprise.

L’utilité de ce document comptable est donc d’informer les différentes parties prenantes intéressées aux résultats de l’entreprise.

Comment construire le compte de résultat prévisionnel de son entreprise ?

Nous avons vu que le compte de résultat prévisionnel est structuré de la même façon qu’un compte de résultat classique. Nous vous proposons deux méthodes pour construire votre compte de résultat prévisionnel.

La première consiste à prendre les comptes des derniers exercices, et appliquer des pourcentages d’évolution. La base, ce sont vos ventes. Une fois que vous avez déterminé le pourcentage d’évolution de vos ventes (par exemple : une hausse de 5% sur l’exercice suivant, par rapport à l’exercice précédent), vous pouvez travailler sur vos prévisions en termes de charges. Nous vous conseillons de faire un premier travail consistant à distinguer quelles sont vos charges fixes – indépendantes des variations d’activité (le loyer par exemple) – et quelles sont vos charges variables – qui varient proportionnellement à l’activité (matières premières ou commissions par exemple) – . Vous pouvez appliquer sur vos charges variables le même pourcentage appliqué sur vos ventes. Les charges fixes – sauf cas particulier à étudier – doivent rester identiques à l’exercice précédent. Dernière étape, repassez au cas par cas chaque compte et regardez si les résultats sont cohérents avec vos projections business. Vous aurez alors votre compte de résultat prévisionnel.

La seconde est une approche “en base zéro”. Dans l’environnement actuel, il est de plus en plus difficile d’envisager une continuité logique dans l’évolution de votre activité. C’est aussi le cas lorsque vous lancez une nouvelle activité, et que vous ne pouvez pas vous appuyer sur une comptabilité passée. Dans ce cas, vous devez déterminer le niveau de vos ventes prévisionnelles. Vous pouvez vous baser sur une étude de marché, afin de connaître votre nombre de clients potentiels, et estimer un panier moyen, par produit ou service que vous proposez. Sinon, vous pouvez calculer votre chiffre d’affaires journalier cible, et le multiplier par le nombre de jours de travail prévus pour l’exercice suivant. Ensuite, vous devez travailler sur vos charges. Quel sera le niveau de vos charges :

  • d’exploitation
  • externes
  • sociales
  • fiscales
  • d’amortissement
  • exceptionnelles

Vous aurez alors votre compte de résultat prévisionnel.

 

Votre expert-comptable est là pour vous aider dans la construction de vos documents prévisionnels.

Le conseil de Mathieu

«Le compte de résultat prévisionnel est un document important, car il sert de base à la prise de décisions cruciales pour votre entreprise et ses partenaires. Sa construction requiert un travail important et complexe. Prenez conseil auprès de votre expert-comptable pour construire un prévisionnel exhaustif et fiable.»

Mathieu Chauveau, Expert-comptable
Cet article vous a plu ?
Note moyenne 5/5 (1 vote(s))
Vous cherchez un cabinet d’expertise comptable adapté à vos besoins ?Confier votre comptabilité

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Aucun commentaire sur cet article.