Logo CCPM
25 novembre 2019

L’étendue des obligations comptables d’une entreprise de VTC varie selon la forme de l’entreprise et son régime fiscal.


Est-ce obligatoire ?

La tenue d’une comptabilité est obligatoire si :

  • Vous exercez sous la forme d’une société commerciale (SARL, SAS, SASU, EURL, etc.) ;
  • Ou bien vous exercez sous la forme d’une entreprise individuelle (EI) ;
  • Si vous avez opté pour le régime réel normal ou le régime réel simplifié.

Quelles obligations comptables pour un chauffeur de VTC ?

Les sociétés commerciales, les EIRL et les entreprises individuelles assujetties au régime du régime réel normal, doivent obligatoirement :

  • Enregistrer chronologiquement les mouvements affectant le patrimoine ;
  • Réaliser des factures en respectant le formalisme adéquat ;
  • Réaliser un inventaire annuel pour contrôler les actifs et passifs du patrimoine ;
  • Établir une liasse fiscale et des comptes annuels (bilan, compte de résultat, annexe) en fin d’exercice.

Si vous relevez d’un régime simplifié d’imposition, vous bénéficierez d’allègements comptables. Ainsi, vous pourrez utiliser une comptabilité de trésorerie, bénéficier d’une évaluation simplifiée des stocks et des en-cours, d’une centralisation trimestrielle des écritures comptables et d’une déduction forfaitaire des frais de carburant.  Pour une micro-entreprise, la seule obligation comptable est la tenue d’un livre des recettes.

Le recours à un expert-comptable est-il nécessaire ?

Il n’est pas obligatoire de recourir à un expert-comptable. Toutefois, il est fortement conseillé de faire appel à ce professionnel notamment pour l’établissement de vos comptes annuels. De plus, outre son expertise, seul ce dernier saura vous apporter de précieux conseils.

Cet article vous a plu ?
Vous cherchez un cabinet d’expertise comptable adapté à vos besoins ?Confier votre comptabilité

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aucun commentaire sur cet article.