Coronavirus : Jusqu’à 1250€ d’aide supplémentaire pour les artisans et commerçants

14 avril 2020

Les travailleurs indépendants de l’artisanat et du commerce bénéficieront, en avril, d’une aide supplémentaire pouvant aller jusqu’à 1250€.

Dans un communiqué de presse du 10 avril, la CPME, le MEDEF et l’U2P annoncent que les travailleurs indépendants de l’artisanat et du commerce bénéficieront, en avril, d’une « indemnité de perte de gains ». Cette aide exceptionnelle validée par le Conseil de la Protection Sociale des Travailleurs Indépendants (CPSTI), avec l’accord des ministères de tutelle, sera modulable en fonction du niveau de cotisations de chacun au régime de retraite complémentaire des indépendants (RCI), et ce dans la limite maximale de 1.250 € nets d’impôts et de charges sociales.
Le paiement de cette somme, qui ne pourra excéder le montant des cotisations annuelles au RCI, sera uniquement conditionné au fait d’être :

  • en activité au 15 mars 2020 ,
  • et immatriculé avant le 01er janvier 2019.

Elle sera versée prochainement par le CPSTI, via les URSSAF, sans que les indépendants concernés n’aient la moindre démarche à accomplir.

Cette aide sera cumulable avec le fonds de solidarité mis en place par le gouvernement à l’intention des petites entreprises.
Ainsi, les travailleurs indépendants de l’artisanat et du commerce aujourd’hui en grande difficulté, bénéficieront d’une forme de revenu de substitution, et ce sans que les finances publiques soient mises à contribution.

Cet article vous a plu ?
Note moyenne : 0/5 (0 vote(s))

Sur le même sujet

image d'un plan de soutien pour l'emploi des jeunes
Plan de soutien pour l’emploi des jeunes

Dans le contexte de la crise sanitaire du COVID19, le Gouvernement a présenté le 23 juillet 2020 un plan de soutien massif à l'emploi des jeunes, doté

Cotation Banque de France et incidents de paiement

Le point sur les incidents de paiement et la décision de la Banque de France.

Création d’une aide financière de la Cipav pour les professions libérales

Un dispositif visant la prise en charge des cotisations retraite complémentaire et de base tout en préservant la constitution des droits à la retraite