Logo CCPM
20 novembre 2019

Afin de favoriser l’embauche de chômeurs, un employeur peut bénéficier d’aides à la formation financées par pôle emploi. Cette fiche conseil vous permet d’optimiser vos charges sociales concernant l’embauche de demandeurs d’emploi.


Qu’est-ce-que la préparation opérationnelle à l’emploi individuelle (POEI)

Il s’agit d’une aide destinée à financer la formation d’un demandeur d’emploi sur une offre d’emploi nécessitant une adaptation. Elle concerne tous les employeurs privés et publics qui proposent une offre d’emploi auprès de pôle emploi sur un poste dans un secteur dépourvu de candidats. Pour en bénéficier, vous devrez également vous engager à embaucher le demandeur d’emploi à l’issue de la formation en :

  • Contrat à durée indéterminée ;
  • Contrat à durée déterminée d’au moins un an ;
  • Contrat de professionnalisation d’au moins un an ;
  • Contrat d’apprentissage d’au moins un an.

Comment calculer le montant de la POEI ?

La formation pourra être assurée par un organisme de formation interne à l’entreprise ou par un organisme extérieur. Le demandeur d’emploi sera formé sur une durée de 400 heures maximum. Notez également qu’une période de tutorat dans l’entreprise complémentaire est également possible. Toutefois, cette dernière ne sera pas financée.

Le montant de l’aide sera variable selon le coût de la formation. Toutefois, si la formation est assurée en interne, elle sera plafonnée à 5€ par heure maximum (soit 2 000€ pour 400 heures) et sera versée à l’employeur à l’issue de la formation. Si elle externalisée, elle sera de 8€ maximum (soit 3 200€ au total) et sera versée à l’organisme de formation.

L’action de formation préalable au recrutement (AFPR)

Cette aide s’adresse aux mêmes protagonistes et partage les mêmes objectifs que la poei. La majeure différence réside dans le projet d’embauche de l’employeur. En effet, ici celui-ci doit  s’engager à embaucher le demandeur d’emploi à l’issue de la formation en :

  • Contrat à durée déterminée de 6 à 12 mois ;
  • Contrat intérimaire de 6 mois minimum dans les 9 mois suivant la formation ;
  • Contrat de professionnalisation d’un an minimum.

Comment calculer le montant de l’AFPR ?

La formation peut être assurée par un organisme de formation interne à l’entreprise, par un organisme extérieur ou par l’employeur sous forme de tutorat. Le demandeur d’emploi sera formé sur une durée de 400 heures maximum.

Le montant de l’aide sera variable selon le coût de la formation. Toutefois, si la formation est assurée par un organisme interne ou par tutorat, elle sera plafonnée à 5€ par heure. Si elle externalisée, elle sera de 8€ maximum. Dans tous les cas, le versement sera fait à l’employeur au terme de la formation et au plus tôt le jour de l’embauche.

C’est donc le projet d’embauche qui va déterminer l’aide mobilisable. N’hésitez pas à vous rapprocher d’un professionnel pour faire le choix le plus adapté à votre situation.

Pour en savoir plus à ce sujet, nous vous invitons à consulter le site de pôle emploi.

Ça compte pour moi peut vous aider pour les formalités liées à l’embauche d’un salarié

Le conseil de Mathieu

«Ces aides sont précieuses lors d’une embauche, il ne faut surtout pas s’en priver. Faut-il encore les connaître et en faire la demande ou être bien accompagné.»

Mathieu Chauveau, Expert-comptable
Cet article vous a plu ?
Besoin d’aide pour éditer vos bulletins de salaires et effectuer vos déclarations sociales ?Externaliser la paie

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aucun commentaire sur cet article.