Tout salarié a droit à un congé annuel payé, à la charge de son employeur, sur une période de référence : du 1er juin au 31 mai (hors dispositions conventionnelles contraires). Combien de jours sont acquis par les salariés ? Quelles différences entre jours ouvrés et jours ouvrables ? Comment sont-ils décomptés ? Nous faisons le point.

L’acquisition des congés payés : comment ça fonctionne ?

Dans le droit commun, les salariés acquièrent leurs congés payés en jours ouvrables. A savoir : 2,5 jours ouvrables par mois soit 30 jours ouvrables sur la période de référence. Toutefois, dans certaines entreprises, les congés payés sont calculés en jours ouvrés. Les salariés acquièrent ainsi 2,08 jours de congés ouvrés par mois soit 25 jours ouvrés par an. Cela signifie-t-il que les salariés en jours ouvrés disposent de moins de jours de congés payés ? En réalité, il s’agit à peu près de la même chose : tous les salariés vont acquérir 5 semaines de congés payés. Explications.

  • Pour rappel, un jour ouvré est un jour effectivement travaillé dans une entreprise : on en compte 5 (du lundi au vendredi par exemple). Les jours ouvrables correspondent quant à eux à tous les jours de la semaine, même s’ils ne sont pas travaillés et sauf le jour de repos hebdomadaire : il y en a 6 (du lundi au samedi généralement).
  • Tous les salariés bénéficient de 5 semaines de congés payés. En effet, pour un salarié dont les congés payés sont calculés en jours ouvrés : 5 semaines x 5 jours ouvrés = 25 jours ouvrés. Pour ceux dont les congés payés sont calculés en jours ouvrables : 5 semaines x 6 jours ouvrables = 30 jours ouvrables.

Le décompte des congés payés : explications

Selon si votre entreprise fonctionne en jours ouvrés ou en jours ouvrables, la méthode de décompte des congés payés ne sera pas tout à fait la même.

Le décompte des congés payés en jours ouvrables

Ici, tous les jours de la semaine sont pris en compte même ceux qui ne sont pas travaillés (hors dimanche), soit 6 jours.

Pour le décompte des congés payés pris par un salarié, il faut comptabiliser le nombre de jours compris du premier jour ouvrable qui aurait dû être travaillé au dernier jour ouvrable avant sa reprise (même si ce jour-là n’est pas travaillé dans l’entreprise).

Par exemple : votre salarié travaille du lundi au vendredi (soit 5 jours) et souhaite prendre une semaine de congés. On va lui décompter 6 jours de congés ouvrables (du lundi au samedi).

Autre exemple : un salarié, travaillant le samedi matin et ne reprenant que le lundi après-midi, souhaite prendre son samedi matin. Il se verra alors décompter le samedi en entier et le lundi matin (soit 1,5 jours) même s’il ne travaille habituellement pas le samedi après-midi et le lundi matin.

Dernier exemple : un salarié travaille du mardi au samedi et souhaite prendre son vendredi et samedi. Il ne reprendra le travail que le mardi : 3 jours de congés payés lui seront ainsi décomptés.

Le décompte des congés payés en jours ouvrés

Ici, seuls les jours travaillés sont pris en compte. Pour le décompte, il faut se baser sur le nombre de jours ouvrés compris entre le premier jour ouvré qui aurait dû être travaillé et le dernier jour ouvré avant la reprise du travail.

Par exemple : votre salarié travaille du lundi au vendredi (soit 5 jours ouvrés) et souhaite prendre une semaine de congés. On va ainsi lui décompter 5 jours de congés payés ouvrés (et non 6 comme dans le précédent exemple).

Deuxième exemple : un salarié travaillant du mardi au samedi, souhaite prendre son vendredi et samedi. 2 jours de congés payés lui seront ainsi décomptés : le vendredi, premier jour ouvré où il aurait dû travailler, et le samedi, dernier jour ouvré avant la reprise du travail (le mardi).

Bon à savoir : les jours fériés ne sont jamais décomptés des jours de congés. Ainsi, si votre salarié pose une semaine de congé pendant laquelle il y a un jour férié, on lui décomptera 4 jours ouvrés ou 5 jours ouvrables (selon la méthode en vigueur dans votre entreprise).

Les congés payés des salariés à temps partiel : est-ce la même chose ?

Les salariés à temps partiel bénéficient des mêmes droits aux congés payés que les salariés à temps complet. Sur la période de référence, ils acquièrent ainsi le même nombre de jours de congés et ce, quel que soit le temps de travail effectif : 30 jours ouvrables ou 25 jours ouvrés.

La méthode de décompte des congés payés pour les salariés à temps partiel est, elle aussi, la même que pour les salariés à temps plein (jours ouvrés ou jours ouvrables).

Par exemple : pour une entreprise fonctionnant avec le système des jours ouvrables, on décomptera 6 jours ouvrables à un salarié à temps partiel qui travaille 3 jours par semaine et qui prend une semaine de congés.

Autre exemple : un salarié à temps partiel travaillant uniquement le jeudi et souhaitant prendre sa journée. On décomptera le jeudi (premier jour ouvrable qui aurait dû être travaillé) ainsi que le vendredi, samedi, lundi et mardi (dernier jour ouvrable précédant la reprise), soit 6 jours ouvrables.

Le meilleur moyen de gérer les congés payés de ses salariés en toute sécurité est de déléguer la gestion de ses ressources humaines à des professionnels.

Vous avez besoin d'en savoir plus ? Découvrez notre solution adaptée et bénéficiez d'un accompagnement et de conseils personnalisés !

Solution pour la

Paye des salariés

à partir de 24€ HT / Mois

Je souhaite recevoir la newsletter et les invitations aux webinars

* champs obligatoires. En soumettant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient utilisées pour apporter une réponse par téléphone ou par e-mail à votre demande

Sur le même sujet