La libération partielle du capital social d'une société : la procédure de libération du solde

Le capital social est un élément fondamental lors de la constitution d’une société. Ce dernier peut être libéré partiellement. Explications sur la libération du solde.

Comment ça fonctionne ?

Pour rappel, le capital social peut être composé d’apports en nature, en industrie ou en numéraire. Il peut être fixe, variable ou partiellement libéré. Toutefois, seul l’apport en numéraire peut être libéré partiellement. Ce qui signifie qu’une partie seulement du capital en numéraire peut être déposée à la banque lors de la création de la société.

Les conditions de libération minimale

La libération minimale du capital sera différente en fonction de la forme juridique de la société :

  • Pour les SAS et SASU, la libération minimale est de 50% du capital numéraire ;
  • Pour les SARL et EURL, la libération minimale est de 20% du capital numéraire.

Les associés auront alors 5 ans pour libérer l’intégralité du capital numéraire restant.

La procédure de libération du solde

Premièrement, le dirigeant de la société (gérant ou président) doit effectuer un appel de fonds. C’est-à-dire qu’il demande à chaque associé de solder leur restant dû en apport en numéraire. Cela se fait généralement par lettre recommandée avec accusé de réception.

Une assemblée générale extraordinaire se tient alors afin de délibérer de cette libération du solde et de décider de la modification des statuts en conséquence.

Les associés devront alors verser sur le compte bancaire de la société leur solde d’apport en numéraire. L’expert-comptable de la société se chargera de créditer le capital social nouvellement libéré.

Enfin, le dirigeant de la société devra déposer au Greffe du Tribunal de commerce le procès-verbal de l’assemblée générale extraordinaire et les statuts modifiés. Il devra y joindre un chèque pour le règlement des formalités à l’ordre du Greffe du Tribunal de Commerce.

Attention, si un associé ne répond pas à l’appel du versement des fonds restants, il peut voir gelés ses droits attachés à ses actions ou parts sociales, celles-ci  pouvant être revendues, ce qui l’exclut de la société.

Pour être sûr de faire les bons choix lors de la création de votre société, et notamment pour la rédaction des statuts, entourez-vous de professionnels compétents. Trouvez la solution qui vous correspond chez Ça Compte Pour Moi, l’expert-comptable en ligne !


Mathieu CHAUVEAU, Expert-Comptable
Mathieu Chauveau
Expert-Comptable

L'avis de l'expert

« La libération partielle du capital doit vraiment être utilisée à bon escient car elle engendre des frais importants lors de la libération complète. »


Nous vous conseillons

Solution_Décollage

Vous êtes à la recherche d'un accompagnement pour sécuriser votre création d’entreprise ? Avec notre offre Décollage Premium, profitez d’un service clé en main avec un accompagnement dédié par nos experts. Nos équipes vous aident à sécuriser votre projet de création, du choix de votre statut juridique jusqu’aux formalités d’enregistrement et à l’obtention de votre K-BIS. 

Nous nous occupons de tout et vous proposons :

  • Une solution 100% clé en main
  • La prise en charge de l’ensemble de vos formalités : choix du statut, rédaction de vos statuts, constitution de votre dossier juridique, rédaction et publication de votre annonce légale, immatriculation auprès du Greffe et CFE...
  • Des conseils et un accompagnement illimité pour assurer la réussite de votre création d'entreprise 

Réaliser un devis


A lire aussi