Le financement  est toujours une question sensible lors de la création d’une entreprise. Une fois votre business plan réalisé, viendra probablement le moment d’obtenir un prêt professionnel. Comment en obtenir un ? Que faire si vous n’avez pas d’apport ?  Faisons le point sur la question.

Qu’est-ce qu’un prêt professionnel ?

Un prêt professionnel est un crédit réservé exclusivement aux professionnels, quel que soit leur statut juridique. Il concerne l’ensemble de la chaîne d’acteurs : artisans, commerçants, et plus généralement les TPE/PME/PMI.

Un crédit professionnel peut ainsi permettre aux chefs d’entreprises de s’équiper, d’acquérir un fonds de commerce ou encore d’acquérir des locaux et plus rarement de financer un besoin en trésorerie.

Qu’est-ce qu’un apport personnel ?

L’apport personnel consiste en un apport réalisé directement par le chef d’entreprises ou, plus généralement, par la communauté des associés, qui permettra ainsi de ne pas demander un financement à 100% par la banque (voir 110% dans certains cas). Un apport personnel est généralement demandé par les banques ; une façon pour elles de s’assurer que l’entrepreneur prend également des risques à ses côtés.

Quels sont les critères examinés par les organismes prêteurs ?

Pour rappel, les banques sont des sociétés privées soumises à des ratios de solvabilité, dits « Bâle 3 », qui leurs imposent un ratio de fonds propres relativement aux crédits qui sont octroyés par la banque. C’est pour cela que ces dernières sont extrêmement précautionneuses quant aux dossiers qu’elles acceptent.

C’est aussi pour cela, que des dossiers présentant un Business Plan trop ambitieux ou peu crédible fera l’objet d’un refus de leurs parts. Attention donc à la préparation et à la présentation d’un tel document !

Enfin, chaque banque définit ses propres critères d’acceptation ou non d’une demande de prêt professionnel et chaque banque est libre d’accepter ou non un nouveau client, sans qu’elle n’ait besoin de se justifier.

L’importance de l’apport dans l’obtention d’un crédit professionnel

Vous l’aurez compris, les banques traditionnelles facilitent les obtentions de crédit lorsque ce dernier fait l’objet d’un apport personnel de la part du chef d’entreprise et des associés. Cependant, des moyens alternatifs au réseau bancaire traditionnel permettent de constituer cet apport : les prêts d’honneur.

Focus sur les prêts d’honneur

Le prêt d’honneur est un apport en fonds propre pour la société. Ces prêts sont souvent accordés à la personne du chef d’entreprise (et de ses associés le cas échéant), qui pourront ainsi les apporter à la société. Si cette dernière est déjà constituée, cela passera par le compte courant d’associés.

Ces prêts d’honneur sont à taux 0 et peuvent financer du matériel comme de l’immatériel (chose rare). D’un montant maximum général de 50.000€, les organismes qui octroient ces prêts demandent souvent l’adossement à un crédit bancaire.

Important et non négligeable : dans certains cas, vous pouvez même obtenir un différé de remboursement de 12 mois.

Et la Love Money dans tout ça ?

La Love Money, mécanisme couramment pratiqué mais pour autant peu connue, consiste à solliciter votre entourage proche afin de financer votre projet d’entreprise : parents, amis, famille peuvent ainsi être partie prenante dans votre projet. Et, chose importante, cela vous permettra également d’avoir un regard extérieur (et intéressé de ce fait !) sur votre projet : il ne faut jamais renoncer à des conseils ou des remarques et ainsi ne jamais se retrouver isolé, surtout au moment du lancement de votre société !

Vous avez besoin d'en savoir plus ? Découvrez notre solution adaptée et bénéficiez d'un accompagnement et de conseils personnalisés !

Statuts et Immatriculation

Créateurs d'entreprises

A partir de 300€ HT / Unité

Je souhaite recevoir la newsletter et les invitations aux webinars

* champs obligatoires. En soumettant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient utilisées pour apporter une réponse par téléphone ou par e-mail à votre demande

Sur le même sujet