Vous souhaitez ouvrir un salon de coiffure ? Quel statut juridique adopter ? Quelle est la réglementation afférente à cette activité ? Une qualification est-elle nécessaire ? Cette activité de coiffeur est-elle artisanale ? Voici toutes les démarches pour créer son salon de coiffure.

Le choix de la forme juridique

Tout d’abord, vous devez décider quelle sera la forme juridique de votre société. La première question à vous poser est : souhaitez-vous créer votre entreprise seul(e) ou vous associer ? Il existe de nombreux statuts pouvant convenir, ou non, à votre projet : EURL/SARL, SAS/SASU, entreprise individuelle, etc. De vos choix découleront un certain nombre de conséquences que vous devez également prendre en compte avant de faire votre choix final : votre futur régime social de dirigeant (assimilé salarié ou travailleur non salarié), votre régime d’imposition des bénéfices (IS ou IR), etc.

Domicilier sa société

Une fois le choix de la forme juridique de la société choisie, vous devez lui donner une dénomination sociale et décider de l’endroit où la domicilier. Trois possibilités :

  • A votre domicile ;
  • Via une société de domiciliation commerciale ;
  • Par le biais d’un bail commercial.

Généralement, le siège de votre société se situera à l’adresse du local où se trouvera votre salon de coiffure. La solution privilégiée est d’opter pour le bail commercial.

Déposer son capital social

Vous devez également déposer le capital social de la société sur un compte bancaire de dépôt avant d’envoyer le dossier d’immatriculation au Greffe du Tribunal de Commerce. Ce capital sera bloqué pendant toute la création de la société. Vous pourrez le récupérer et fermer le compte une fois l’extrait kbis obtenu.

La qualification

Pour ouvrir un salon de coiffure, une qualification professionnelle est nécessaire. La personne bénéficiant de cette qualification peut être le dirigeant de la société ou un salarié. Celle-ci doit être titulaire du brevet professionnel de coiffure ou du brevet de maîtrise de la coiffure. La copie de ces diplômes est demandée lors de l’immatriculation de la société. Si la personne détentrice de la qualification est un salarié, il faudra alors fournir également la copie de la promesse d’embauche.

Activité artisanale : inscription au Répertoire des Métiers

L’activité de coiffeur est une activité artisanale. Ainsi, outre une immatriculation auprès du Greffe du Tribunal de Commerce, vous devrez également inscrire la société au Répertoire des Métiers. De plus, vous devrez effectuer le stage de préparation à l’installation (SPI) auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Il s’agit d’un stage de 5 jours dont le coût varie en fonction des Chambres des Métiers (environ 200€). Il est cependant possible de s’en faire dispenser sous certaines conditions. L’attestation de stage ou la dispense sera à fournir lors de l’inscription de la société au Répertoire des Métiers.

Une fois votre k-bis obtenu et l’inscription au Répertoire des Métiers effectuée, vous pourrez alors exercer.

Pourquoi choisir Ça Compte Pour Moi

Ça Compte Pour Moi est un cabinet d’expertise comptable, d’accompagnement et de conseil en ligne. Découvrez les 8 éléments clés qui font notre spécificité.

 

 

Commerçants, découvrez les solutions qui vous correspondent et gagnez du temps sur votre comptabilité pour mieux vous consacrer à votre activité. Faites confiance à Ça Compte Pour Moi, l’Expert-Comptable en ligne.

Commerçant : vos obligations comptables, fiscales, sociales et juridiques

     

Vous avez besoin d'en savoir plus ? Découvrez notre solution adaptée et bénéficiez d'un accompagnement et de conseils personnalisés !

Statuts et Immatriculation

Créateurs d'entreprises

A partir de 300€ HT / Unité

Je souhaite recevoir la newsletter et les invitations aux webinars

* champs obligatoires. En soumettant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient utilisées pour apporter une réponse par téléphone ou par e-mail à votre demande