Simulateur - Revenus fonciers : régime micro-foncier ou réel ? - Ça Compte Pour Moi
Logo CCPM
23 February 2021
Note moyenne 4.6/5 (18 vote(s))

Comment seront imposés mes revenus locatifs ? Comment faire le bon choix de régime fiscal pour mon investissement immobilier ?


Nouveau

Simulateur – Revenus fonciers : régime réel ou micro


Pour vous aider dans votre prise de décision, nous avons conçu un simulateur gratuit et simple d’utilisation qui vous indiquera le régime d’imposition le plus adapté en fonction des caractéristiques de votre projet.
Pour l’obtenir, rien de plus simple ! Il vous suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous !

 

Simulateur gratuit

Réception immédiate

Estimation en 20 secondes chrono

Démo simulateur Revenus Fonciers

 

 

Faire ma simulation

 

Nous rappelons que ce simulateur vous donne des résultats indicatifs et vous invitons donc à faire appel à nos expert-comptables pour valider votre choix final.


Sont appelés revenus fonciers, les revenus locatifs que doivent déclarer les bailleurs qui louent des locaux non meublés. Il peut s’agir de locaux d’habitation et de leurs dépendances, de locaux professionnels (bureaux, commerces, …) ou de terrains. Les revenus fonciers sont soumis à l’impôt sur le revenu et deux régimes d’imposition sont possibles : régime réel ou régime micro. Le choix de l’un ou de l’autre de ces régimes dépendra de vos charges mais aussi de vos recettes annuelles. Lequel choisir ? Quelles sont leurs particularités ?

Le régime micro-foncier pour l’imposition des revenus fonciers

Il est possible d’opter pour ce régime lorsque vos revenus fonciers ne dépassent pas 15.000 € à l’année.  Le service des impôts applique dans ces conditions, un abattement forfaitaire de 30%. Toutefois, il faut noter que vos travaux et charges ne peuvent être déduits. Ce régime est donc à privilégier lorsque vous avez peu de charges.

Pour ce qui est de vos déclarations, vous devez reporter le montant brut sans abattement de vos revenus fonciers sur votre déclaration de revenus en ligne sur votre espace personnel du site impots.gouv.fr ou dans le formulaire n°2042.

Le régime réel

Lorsque vos revenus fonciers dépassent 15.000 €, vous êtes obligatoirement assujetti au régime réel. Vous pouvez toutefois choisir ce régime d’imposition quel que soit le montant de vos revenus fonciers annuels mais ce choix sera irrévocable pour une durée de 3 ans.
En outre, vous n’avez pas d’abattement forfaitaire en optant pour le régime réel et devez déclarer votre revenu net foncier, c’est-à-dire le revenu brut après déduction de vos charges annuelles (travaux, assurance, impôts fonciers,…). Il sera ici nécessaire de remplir une déclaration de revenus fonciers sur votre espace personnel du site impots.gouv.fr ou le formulaire n°2044 à annexer à votre déclaration d’ensemble n°2042.

Les charges déductibles

Les charges déductibles des revenus fonciers incluent :

  • les charges de copropriété,
  • la taxe foncière
  • les primes d’assurance
  • les intérêts d’emprunts
  • les charges liées aux dépenses de réparation, d’entretien et d’amélioration

 

Ainsi, pour pouvoir arbitrer entre régime réel ou micro, il va falloir bien prendre en compte vos charges et déterminer le régime le plus avantageux pour vous. Pour vous y aider, faites une simulation gratuite.

Obtenir le simulateur

 

Chez Ça Compte Pour Moi, nous vous aidons à optimiser la gestion de votre patrimoine immobilier et vous accompagnons dans son évolution avec des options personnalisables et sur-mesure et une équipe dédiée à votre écoute.

Cet article vous a plu ?
Note moyenne 4.6/5 (18 vote(s))

Retrouvez nos guides et simulateurs pour vous accompagner dans la création et gestion de votre entreprise. Téléchargement gratuit et illimité.

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Aucun commentaire sur cet article.