20 novembre 2019

Il existe deux types de comptabilité : la comptabilité d’engagement et celle de trésorerie. Cette dernière est plus simple à mettre en œuvre mais ne peut pas être utilisée par toutes les entreprises. Présentation des avantages et inconvénients des 2 types de comptabilité.


La comptabilité de trésorerie : qui est concerné ?

La comptabilité de trésorerie est réservée :

  • Aux associations ;
  • Aux entreprises relevant du régime fiscal des BNC (Bénéfices Non Commerciaux) ;
  • Aux entreprises individuelles relevant des BIC (Bénéfices Industriels Commerciaux) et aux sociétés relevant de l’IS dont le chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas 247 000 € HT pour les activités de prestations de services et 818 000 € pour les activités de ventes de marchandises ou de fournitures de logement.

Comment fonctionne la comptabilité de trésorerie ?

La comptabilité de trésorerie se base sur les flux bancaires de l’entreprise. Elle consiste à enregistrer l’ensemble des encaissements et décaissements en distinguant les modes de règlement et la nature des opérations réalisées.

Seules les recettes et les dépenses correspondant à des montants reçus ou payés sont comptabilisées au cours de l’année. Les flux sont ainsi enregistrés dans les journaux comptables en suivant le relevé bancaire, et éventuellement le livre de caisse.

Concernant les créances et les dettes, celles-ci ne sont pas constatées pour les BNC et les associations. En revanche, pour les BIC et les sociétés à l’IS, elles seront rattachées à la clôture de l’exercice.

Quels sont les avantages de la comptabilité de trésorerie ?

Une classification simple. En comptabilité de trésorerie, le classement de pièces comptables est très facile : vous rattachez mensuellement et chronologiquement les ventes et les achats figurant sur votre relevé bancaire.

Un gain de temps. Le travail de saisie comptable est considérablement réduit (trois lignes comptables au lieu de cinq).

Un coût avantageux. Le traitement de votre dossier par votre expert-comptable sera relativement rapide, et donc moins onéreux.

Et les inconvénients ?

Dans certains cas, la comptabilité de trésorerie présentera certaines limites :

  • Le suivi des factures non payées nécessite une certaine organisation.
  • Pour les déclarations mensuelles de TVA calculées suivant les débits (dates de facturation), il sera nécessaire de procéder à un calcul extracomptable.

Les petites entreprises ont tout intérêt à mettre en place une comptabilité de trésorerie. C’est pourquoi, Ça Compte Pour Moi vous propose son outil de comptabilité en ligne ainsi que ses experts-comptables dédiés pour toutes vos démarches de comptabilité.

La comptabilité d’engagement : qui est concerné ?

La méthode de la comptabilité d’engagement est obligatoire pour :

  • Les sociétés commerciales (EURL, SASU, SARL, SAS, SA, etc.), les sociétés d’exercice libéral assimilées à des sociétés commerciales (SELARL, SELAS, etc.) Et les entreprises individuelles imposées au titre des BIC (EI et EIRL) qui dépassent 818 000 € de chiffre d’affaires HT pour les activités de ventes de marchandises ou 247 000 € de chiffre d’affaires HT pour les activités de prestations de services.
  • Les entreprises individuelles imposées au titre des BNC, sans limite de seuil.
  • Les associations d’utilité publique ou émettant des valeurs immobilières percevant plus de 153 000€ de subventions et dépassant deux des trois seuils suivants : 3 100 000€ de CA, 1 550 000€ de total bilan et 50 salariés ;

Comment fonctionne la comptabilité d’engagement ?

La comptabilité d’engagement se base sur l’enregistrement de l’ensemble des opérations financières. Elle consiste à comptabiliser les produits et les charges au fur et à mesure qu’elles se produisent (à la date de facturation).

À l’inverse de la comptabilité de trésorerie, les opérations sont enregistrées en cours d’année même lorsqu’elles ne sont pas encore payées. Ainsi les achats et ventes sont comptabilisés à leur date de facture et les encaissements et paiements à leur date d’émission.

Quels intérêts ?

La comptabilité d’engagement permet :

  • D’assurer un suivi des dettes fournisseurs et des créances clients.
  • De recenser avec précision l’ensemble des engagements pris ou reçus en temps réel.

Et les inconvénients de la comptabilité d’engagement ?

Ce mode d’enregistrement comptable présente toutefois quelques inconvénients :

  • La comptabilité d’engagement est plus contraignante que la comptabilité de trésorerie. En effet, le nombre d’écritures étant plus important, elle nécessite plus de temps pour la saisie comptable.
  • Lors de l’établissement des comptes annuels, la comptabilité d’engagement impose l’établissement d’un état de rapprochement bancaire entre le solde des comptes bancaires en comptabilité et le relevé bancaire..
Le conseil de Mathieu

« Si vous êtes une TPE, n’hésitez pas à avoir recours à une comptabilité de trésorerie. Elle sera plus adaptée, plus simple et moins coûteuse.»

Mathieu Chauveau, Expert-comptable
Cet article vous a plu ?
Vous cherchez un cabinet d’expertise comptable adapté à vos besoins ?Confier votre comptabilité

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aucun commentaire sur cet article.