Logo CCPM
21 novembre 2019

Le plan de trésorerie d’une entreprise est un tableau qui permet en un coup d’œil de suivre l’équilibre financier d’un projet, et voir l’évolution des fonds disponibles.


À quoi sert le plan de trésorerie prévisionnel ?

En plus d’être un document utile en phase de création d’entreprise, le plan de trésorerie est un document vivant, utilisé en gestion courante pour adapter sans cesse les dépenses aux situations particulières. Mis à jour en fonction des mouvements (les encaissements et les décaissements), il permet de réagir en cas de difficultés financières, de lancement d’un nouveau projet, ou d’une crise survenue brutalement.

Le plan de trésorerie prévisionnel permet d’anticiper les décaissements programmés, et ainsi d’avoir une vision des dépenses à envisager selon les jours, les semaines ou encore les mois à venir. Avec une vision de l’équilibre financier de l’entreprise, il est simple d’évaluer la capacité d’investissement pour faire face au développement. Si celle-ci s’avère limitée, alors il est possible de trouver des solutions avant de se retrouver à court d’argent.

Pour les entreprises qui disposent d’une activité saisonnière, avec de grandes variations dans les flux financiers, le plan de trésorerie prévisionnel permet d’anticiper une éventuelle situation de blocage.

Comment construire un plan de trésorerie prévisionnel ?

Un plan de trésorerie prévisionnel est constitué de deux grandes parties : les encaissements et les décaissements.

  • Placez sous forme de colonnes les différents mois de l’année.
  • Au niveau des lignes, détaillez les différents encaissements (apports, emprunts, ventes) et réalisez un premier total.
  • Listez ensuite les décaissements (immobilisations, remboursements d’emprunts, achats, impôts, salaires etc.).
  • En réalisant la différence de ces deux totaux, vous obtenez un solde, et une variation de la trésorerie par rapport à la période précédente.

Afin de bien réaliser son plan de trésorerie prévisionnel, il faut s’assurer de bien intégrer tous les éléments nécessaires à sa constitution.

Les encaissements dans le plan de trésorerie

Pour les encaissements, il faut intégrer divers éléments importants :

  • Chiffre d’affaires prévisionnel TTC
  • Apports en capital (capital de départ et les augmentations)
  • Apports en compte courant
  • Subventions reçues
  • Produits financiers et remboursements d’impôts

Faites attention aux prévisions d’encaissement du chiffre d’affaire qui nécessite une attention particulière.

Les décaissements dans le plan de trésorerie

Ils sont généralement constitués par :

  • Investissements
  • Achats TTC
  • Frais généraux TTC (loyers, entretiens, transports, honoraires…)
  • Salaires et charges sociales
  • Impôts et taxes
  • Réduction de capital
  • Reprises d’apport en compte courant
  • Charges financières

Pour les décaissement donc il vous faut reprendre toutes les dépenses avec les montants associés figurant sur le dernier compte de résultat détaillé, de préciser les modalités de règlement associées à ces dépenses et d’estimer leur évolution probable sur l’année à venir.

Pour établir ce plan en phase de démarrage, bâtissez-le en reportant les projections de votre business plan. Elaborez des scenarii. L’aide d’un expert-comptable est fortement utile à cette étape, n’hésitez pas à vous faire accompagner.

 

Contactez Ça Compte Pour Moi.

Le conseil de Mathieu

« L’établissement d’un plan de trésorerie est primordial pour bien piloter son entreprise. Cela nécessite de bien connaître son activité mais surtout de se faire accompagner par un professionnel. »

Mathieu Chauveau, Expert-comptable
Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez lancer votre projet d'entreprise ?Créer votre société

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aucun commentaire sur cet article.