Qu’est-ce que le plan épargne retraite ? - Ça Compte Pour Moi
Logo CCPM
22 December 2020
Note moyenne 4/5 (1 vote(s))

Le PER est un placement qui vous intéresse ? Si vous voulez envisager votre départ à la retraite en toute sérénité, préparer vos vieux jours pendant votre vie active est une bonne idée ! En ouvrant un plan épargne retraite, vous réalisez un investissement à long terme dont vous pourrez bénéficier à la fin de votre carrière professionnelle. Comment fonctionne le PER et quels sont ses avantages ?


Le PER : une nouvelle enveloppe fiscale

Le plan épargne retraite, qu’on appelle également PER, est une épargne arrivée sur le marché tout récemment. Ce renouveau dans le domaine de l’épargne-retraite est une conséquence de la loi Pacte, qui a pour objectif de simplifier le système d’épargne en France et ainsi de rendre ce placement plus attractif.

Commercialisé depuis le 1er octobre 2019, le PER remplace désormais les anciens plans d’épargne proposés aux Français : en effet, il n’est désormais plus possible de choisir le contrat Madelin, le plan d’épargne retraite populaire ou encore l’Article 83 pour préparer sa future retraite. Le PER se décline sous la forme de trois régimes différents :

  • le PER individuel, qu’on appelle aussi le PERIN,
  • le PER collectif, ou PERCOL,
  • le PER catégoriel, qui est également nommé le PERCAT.

Si vous possédez un ancien produit d’épargne retraite, vous pouvez demander son transfert vers un PER auprès de l’assureur, de la banque, de la mutuelle ou du gestionnaire d’actifs auprès duquel vous avez souscrit votre précédent contrat.

Quels sont les avantages du plan épargne retraite ?

Le PER propose de nombreux points positifs qui le démarquent des anciens produits d’épargne destinés à la retraite. La loi Pacte est une volonté de simplifier le système pour les épargnants mais également de rendre les investissements plus accessibles et rentables.

Portabilité du PER

Les enveloppes fiscales telles que le contrat Madelin ou encore l’Article 83 étaient destinées à des catégories socio-professionnelles précises, et en cas de changement de carrière le transfert d’une épargne à l’autre se révélait contraignantes pour les titulaires. Or avec le plan épargne retraite, il n’existe qu’un produit décliné en trois offres, ce qui facilite grandement les éventuels changements de gestionnaires.

Une épargne ouverte à tous les profils

Votre investissement s’adapte à vous, et non l’inverse ! Le plan épargne retraite offre plusieurs possibilités à ses épargnants au niveau de la gestion de l’investissement. En effet, lorsque vous ouvrez un PER, le profil appliqué par défaut est celui de la gestion pilotée. Cela signifie que le gestionnaire de plan, c’est-à-dire l’établissement auprès duquel vous avez souscrit votre épargne, gèrera pour vous les placements effectués. Plus vous vous rapprochez de l’âge de la retraite et plus votre épargne vise des actifs à faible risque. 

Si vous le souhaitez vous pouvez également piloter vous-même votre épargne : on parle alors de gestion libre. Cette gestion est préconisée dans le cas d’une souscription au PER chez un conseiller en gestion de patrimoine indépendant notamment. En revanche si vous ouvrez votre plan d’épargne retraite auprès de votre banque ou encore chez un assureur, n’hésitez pas à choisir la gestion pilotée ! 

À noter qu’au moment de l’ouverture de votre PER, le gestionnaire et vous définissez votre profil d’investisseur pour choisir la gestion la plus adaptée. Il existe trois types de profils :

  • l’investisseur prudent, dont le départ à la retraite est proche et qui préfère les placements au risque faible,
  • l’investisseur équilibré, dont l’attraction pour les actifs à risque élevé est mesurée,
  • l’investisseur dynamique, qui a le goût des placements risqués et performants.

Comment ouvrir un PER ?

Quelles démarches d’ouverture du PER ?

La souscription au plan épargne retraite est simple. Pour ouvrir votre PER, vous pouvez vous adresser à un établissement proposant ce contrat d’épargne. Parmi la liste des interlocuteurs possibles on retrouve les banques, les organismes de prévoyance, les mutuelles, les assurances ainsi que les gestionnaires. 

Vous effectuerez ensuite une simulation avec le gestionnaire. Celle-ci permet de définir la fréquence des versements que vous êtes disposé à effectuer sur votre PER et sur les objectifs d’épargne que vous désirez atteindre avec ce placement. Grâce à ces données vous estimez le montant de la rente ou du capital qui vous reviendra à votre départ à la retraite. Enfin, si vous décidez de bénéficier d’une déduction d’impôt proportionnelle au montant des virements volontaires effectuées sur votre plan d’épargne retraite, votre gestionnaire et vous calculerez le montant de cet avantage fiscal.

Comment alimenter son plan épargne retraite ?

Il existe différents moyens d’épargner sur le PER. Vous pouvez effectuer des versements volontaires dont le montant et la fréquence sont totalement libres. Pour un PER individuel, c’est le seul moyen d’alimenter votre compte épargne. L’épargne salariale est un autre type de versement possible sur le PER ; elle englobe l’abondement, l’intéressement ainsi que la participation et est destinée à l’alimentation des PER collectifs et catégoriels uniquement. Enfin, les versements obligatoires servent à l’épargne des PER catégoriels seulement. Il s’agit de versements effectués par le salarié et son employeur.

Cet article vous a plu ?
Note moyenne 4/5 (1 vote(s))
Besoin d’aide pour éditer vos bulletins de salaires et effectuer vos déclarations sociales ?Externaliser la paie

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Aucun commentaire sur cet article.