Amortissement linéaire : définition, calcul, conditions

19 novembre 2019

Note moyenne : 4/5 (10 vote(s))

L’amortissement d’un bien permet d’étaler le coût d’achat d’un bien sur sa durée d’utilisation de façon linéaire ou dégressive. Pour qu’un bien puisse être amorti, il doit s’agir d’une immobilisation, corporelle ou incorporelle, inscrite à l’actif du bilan et se dépréciant dans le temps.

Qu’est-ce que l’amortissement linéaire ?

L’amortissement linéaire consiste à déduire une annuité constante sur tous les exercices de la durée d’amortissement du bien. En effet, contrairement à l’amortissement dégressif, ce type d’amortissement considère qu’un bien se déprécie de façon continue sur la durée de son utilisation.

Comment ça marche ?

Ce type d’amortissement est celui qui s’applique en règle générale. En effet, il correspond au régime de droit commun.

Il est applicable pour toutes les immobilisations amortissables. En revanche, il est obligatoire pour les biens d’occasion et les biens dont la durée de vie est inférieure à 3 ans. C’est aussi lui qui va être en vigueur lorsque l’amortissement dégressif sera impossible.

Comment se calcule un amortissement linéaire ?

Le bien se dépréciant de façon égale sur toute la durée de son utilisation, on va appliquer un taux constant à la valeur d’origine du bien. La formule pour calculer un amortissement linéaire est relativement assez simple : base amortissable x taux d’amortissement linéaire = annuité d’amortissement.

La base amortissable correspond à la valeur brute du bien (valeur d’achat h.t. et frais annexes). Le taux d’amortissement, toujours exprimé en pourcentage, correspond quant à lui à la formule : 100/durée d’utilisation.

Notez enfin que l’amortissement linéaire démarre à la date de mise en service ou d’utilisation du bien, et non la date d’acquisition.

Prenons un exemple : vous achetez un bien d’une valeur de 6 000 € et vous souhaitez l’amortir sur une durée de 5 ans. Le taux d’amortissement équivaudra à : 100/5 = 20%. Le montant à amortir sera donc égal à : 5 000 x 20% = 1 000€.

Ainsi, dans notre exemple, chaque année vous réaliserez l’amortissement de votre bien à hauteur de 1 000€. A l’échéance des 5 ans, il sera totalement amorti et sa valeur nette comptable équivaudra à 0.

Comment calculer la première annuité ?

Si l’amortissement de votre bien débute en cours d’année, la première annuité sera calculée au prorata temporis. C’est-à-dire que l’on va prendre en compte le nombre de jours réels d’utilisation du bien dans l’entreprise. Pour le calculer, partez du principe qu’un mois est égal à 30 jours (soit qu’une année est égale à 360 jours). La formule est donc : montant de l’amortissement x nombre de jours d’utilisation / 360 jours.

L’amortissement d’un bien est un sujet complexe à traiter. Pour être sûr de faire les meilleurs choix pour votre entreprise et optimiser vos investissements, Ça Compte Pour Moi vous accompagne en tant qu’expert comptable avec de solutions 100% en ligne.

Cet article vous a plu ?
Note moyenne : 4/5 (10 vote(s))

Sur le même sujet

comptabilite en ligne 4
Amortissement linéaire : définition, calcul, conditions

L’amortissement d’un bien permet d’étaler le coût d’achat d’un bien sur sa durée d’utilisation de façon

comptabilite en ligne - amortissement
Faut-il opter pour un amortissement linéaire ou dégressif ?

Pour une entreprise, amortir consiste à reconstituer un capital lui permettant de remplacer ses immobilisations lorsqu’elles seront

comptabilite en ligne 5
Amortissement dégressif : définition, calcul, conditions

L’amortissement d’un bien permet d’étaler le coût d’achat d’un bien sur sa durée d’utilisation de façon