Comptabilité d’une SAS : quelles obligations ?

Une SAS, ou une SASU (dans le cas d’un associé unique), se doit de tenir une comptabilité régulière et de respecter plusieurs obligations comptables.

Les enregistrements comptables

Toute SAS a l’obligation de tenir une comptabilité régulière et sincère. Pour ce faire, elle doit :

  • Enregistrer chronologiquement les mouvements qui affectent le patrimoine de l’entreprise.
  • Etablir une facturation en respectant le formalisme adéquat.
  • Contrôler la valeur et l’existence des actifs et passifs du patrimoine en réalisant un inventaire au moins une fois par an.

Si vous relevez d’un régime simplifié d’imposition, vous bénéficierez d’allègements comptables. Ainsi, vous pourrez utiliser une comptabilité de trésorerie. Seuls les encaissements et décaissements seront comptabilisés durant l’exercice et les créances et dettes ne seront comptabilisées qu’à la clôture de l’exercice comptable.

La tenue de documents comptables pour une SAS

Pour la gestion de la comptabilité d’une SAS, il est obligatoire de tenir deux livres comptables : le livre-journal et le grand livre. Généralement plusieurs journaux auxiliaires sont également utilisés pour tenir la comptabilité d’une SAS (journal des achats, des ventes, etc.). Ces derniers sont ensuite centralisés.

Notez que les documents comptables et pièces justificatives doivent être conservés pendant 10 ans.

L’établissement des comptes annuels

A la clôture de chaque exercice comptable, le président d’une SAS est tenu d’établir les comptes annuels puis de les déposer au greffe du Tribunal de Commerce après leur approbation. Pour rappel, ces derniers se composent du bilan, du compte de résultat et de l’annexe légale.

Pourront opter pour une présentation simplifiée de leurs états comptables, les SAS ne dépassant pas deux des trois seuils suivants :

  • 4 millions d’euros  de total bilan ;
  • 8 millions d’euros de chiffre d’affaire HT ;
  • 50 salariés.

Les micro-SAS pourront, en outre, être dispensées d’établir l’annexe comptable.

La nomination d’un commissaire aux comptes dans une SAS

Quant à la désignation d’un commissaire aux comptes (CAC), elle est obligatoire si la SAS est détenue ou détient une autre société. La nomination d’un CAC peut également intervenir sur décision des associés ou en cas de dépassement de deux des trois seuils suivants : 1 million d’euros de total bilan, 2 millions d’euros de CA HT, 20 salariés.

Le recours à un expert-comptable n’est pas obligatoire. Toutefois, il est fortement recommandé de faire appel à ce professionnel, notamment pour l’établissement de vos comptes annuels. De plus, outre son expertise, seul ce dernier saura vous apporter de précieux conseils.


Mathieu CHAUVEAU, Expert-Comptable
Mathieu Chauveau
Expert-Comptable

Le conseil de Mathieu, Expert-Comptable

« Quelle que soit la taille de votre SAS, faites appel à un expert-comptable pour vous accompagner dans ces démarches afin de pouvoir vous concentrer sur l'essentiel de votre activité. »


Nous pouvons vous aider

Solution TPE_Pilotage PremiumSolution TPE_Pilotage BusinessSolution TPE_Pilotage Economy

En tant que chef d'entreprise, vous souhaitez simplifier votre quotidien en confiant la gestion de votre comptabilité:

  • Établissement de vos comptes annuels attestés et présentés en visioconférence par votre expert dédié ;
  • Établissement de vos déclarations fiscales (TVA et liasse fiscale).

Réaliser un devis

 

Ça Compte Pour Moi est un cabinet d’expertise comptable en ligne, de conseil et d’accompagnement inscrit à l’Ordre des Experts-Comptables.