Quel régime de TVA pour une SARL ?

Selon son activité, une SARL est assujettie ou non à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Selon son chiffre d’affaires ou les options effectuées, elle peut être soumise à trois régimes de TVA. Celui de la franchise en base, celui du réel simplifié ou celui du réel normal.

Quelles possibilités ?

Une SARL peut opter pour :

  • Le régime de la franchise en base de TVA ;
  • Le régime réel simplifié de TVA ;
  • Le régime réel normal de TVA.

Son choix devra être effectué à l’aide du formulaire M0. Un doute sur le régime dont vous dépendez ? Consultez la lettre d’accueil que vous avez reçu de l’Administration Fiscale lors de la création de votre entreprise. Il est inscrit dans la partie « Mémento fiscal ».

Changer de régime de TVA, c’est possible ?

Tout au long de son existence, une SARL peut changer de régime de TVA. Cela se fera automatiquement lors du dépassement des seuils de chiffre d’affaires. Une SARL peut aussi opter volontairement pour un régime supérieur si elle le souhaite. Dans ce cas, la seule exigence est de respecter les conditions de seuils propres à chaque régime.

SARL et TVA : franchise en base, réel simplifié ou réel normal ?

Le régime de la franchise en base de TVA dans une SARL

En étant soumise au régime de la franchise en base de TVA, la SARL ne sera pas assujettie à la taxe sur la valeur ajoutée. Pour bénéficier de ce régime, son chiffre d’affaires ne doit pas excéder :

  • 82 200 € pour les activités de ventes et assimilées ;
  • 32 900 € pour les activités de prestations de services ;
  • 42 300 € pour les activités règlementées.

Tant que ces seuils de chiffre d’affaires ne sont pas atteints, le régime de la franchise en base de TVA s’appliquera automatiquement durant la première année d'activité de la SARL. En revanche, elle peut opter pour le régime réel normal ou le régime simplifié d’imposition si elle le souhaite (et si, elle respecte les conditions de seuils de ces deux régimes).

En savoir plus sur ce régime ? Voir notre fiche conseil dédiée : Régime de TVA : Le régime de la franchise en base de TVA.

Le régime simplifié de TVA dans une SARL

En étant soumise au régime simplifié de TVA, la SARL devra effectuer une déclaration annuelle de TVA (CA12) et verser deux acomptes. Pour bénéficier de ce régime, son chiffre d’affaires doit être inférieur ou égal à :

  • 783 000 € pour les activités de ventes et assimilées ;
  • 236 000 € pour les activités de prestations de services.

Le montant annuel de la TVA exigible doit également être inférieur à 15 000 €. Notez que, la SARL peut opter pour le régime réel normal si elle le souhaite.

En savoir plus sur ce régime ? Voir notre fiche conseil dédiée : Régime de TVA : Le régime réel simplifié d’imposition.

Le régime réel normal de TVA dans une SARL

En étant soumise au régime réel normal, la SARL devra effectuer des déclarations de TVA mensuelles (CA3). Notez qu’elles peuvent être trimestrielles si la TVA payée annuellement ne dépasse pas 4 000€. Pour être obligatoirement soumise à ce régime, son chiffre d’affaires doit être supérieur à :

  • 783 000 € pour les activités de ventes et assimilées ;
  • 236 000 € pour les activités de prestations de services.

Les SARL ayant opté volontairement pour ce régime sont, bien entendu, également concernées.

En savoir plus sur ce régime ? Voir notre fiche conseil dédiée : Régime de TVA : Le régime réel normal d’imposition.

La TVA est un mécanisme très complexe. Pour être sûr de faire les meilleurs choix pour votre SARL, nous vous conseillons de confier la gestion de votre TVA à un cabinet d’expertise comptable.


Mathieu CHAUVEAU, Expert-Comptable
Mathieu Chauveau
Expert-Comptable

Le conseil de Mathieu, Expert-Comptable

   « Le régime simplifié s’avère souvent le plus adapté lorsque l’on créé son entreprise pour des                  raisons pratiques. Cependant, le régime réel permettra de récupérer plus rapidement un éventuel            crédit de TVA si vous avez par exemple d’importants investissements soumis à TVA à faire. Pour finir,    attention au piège de la franchise en base car si vous ne collectez pas de TVA sur vos ventes, vous                                       n’en déduisez pas non plus sur vos charges. Si vous avez des clients professionnels qui récupèrent                                      eux-mêmes la TVA, le régime de la franchise en base n’est pas le régime optimal pour vous. »


Nous pouvons vous aider

Vous souhaitez simplifier votre quotidien en confiant la gestion de votre comptabilité et de vos déclarations de TVA ? Nous établissons vos déclarations fiscales (TVA et liasse fiscale) pour vous permettre de gagner du temps et de rester concentré sur l’essentiel. Découvrez dès à présent nos solutions et offres dédiées :

Solutions & options

 

REALISER UN DEVIS EN LIGNE


A LIRE :